Une tapisserie « L'Asie » D'après un carton...

Lot 299
Aller au lot
4 000 - 6 000 EUR
Result : 4 000 EUR

Une tapisserie « L'Asie » D'après un carton...

Une tapisserie « L'Asie » D'après un carton de Jan van Orley ou de Maximilien de Hase ou de Nicolas De Haen? Tissée dans un atelier du Nord de la France ou de Belgique Cette tapisserie fait partie de la série des « Continents » consistant en cinq pièces. Si à l'origine cette tapisserie fut tissée à Bruxelles par l'atelier Jean-François Van der Borght, pour cet exemplaire qui n'est pas du XVIII me siècle, rien ne nous permet d'assurer que cette tapisserie le fut aussi. SUJET: La Caravane de la Mecque, symbole de l'Asie. Dans un paysage de l'empire Ottoman, est représentée une caravane partant pour la Mecque. Au centre, figure un chameau, d'une grande beauté, qui porte un palanquin ou Mahmal Dans « l'encyclopédie de l'Islam », Fr. Buhl et J. Jomier écrivent à propos du Mahmal: - « le Mahmal est un type de palanquin richement décoré, juché sur un chameau et servant jadis à transporter des gens, spécialement de nobles dames, à la Mekke. En un sens plus restreint et précis, le mot désigne des palanquins de ce même type, devenus des symboles politiques et envoyés, depuis le VII/XIII e siècle, par des souverains avec leurs caravanes des pèlerins de la Mekke pour appuyer leur prestige. » Le Docteur Ibrahim Al-Mounajjed, de l'Université du Roi Saoud, a également publié une étude sur ce sujet: la Caravane de la Mecque. Nous sommes heureux d'en rapporter quelques extraits. Le Dr. Ibrahim Al-Mounajjed nous indique que « depuis les premier temps de l'Islam jusqu'au milieu du 19 ème siècle, Damas, avec le Caire, furent l'un des principaux points de départ de la caravane qui conduisait les pèlerins à la Mecque.... Un convoi de vingt mille pèlerins se formait à partir de tous les coins du monde musulman. Ils se regroupaient par origine ethnique et géographique ». LeDr Al-Mounajjed cite « les Roumis venus de la région de Constantinople, les Halabi originaires d'Alep, les Ajam arrivés de Perse. L'immense cortège avait à sa tête quarante cavaliers brandissant des bannières de soie, et suivaient des hommes d'arme, soit à cheval, soit à pied. Les janissaires précédaient immédiatement le mahmal, le sanjak, et l'étendard du Sultan. » Au début du 18 ème siècle, le sultan, protecteur des Lieux Saints et du pèlerinage, ordonna au gouverneur de Damas, d'accompagner en personne la caravane. » Assez bon état. Usures d'usage et quelques trous dans les bordures. A 19th century tapestry L'Asie XIX eme siècle. 194 x 273 cm
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue