Charles BAUDELAIRE

Lot 29
Aller au lot
6 000 - 8 000 €
Résultat : 7 000 €

Charles BAUDELAIRE

Lettre autographe signée «Charles Baudelaire» adressée le lundi 26 février 1866 à Madame Ancelle, é pouse de Narcisse. Dans la lettre, Baudelaire remercie et se félicite du bon travail exercé, pour lui, par son mari Narcisse. Après avoir signé, Baudelaire poursuit la lettre avec l'intention de ne plus l'adresser à Madame Ancelle, mais directement à son ami Narcisse, afin de ne pas désobliger son épouse. Ancelle, grand collectionneur se voit envoyer «un amusant avis de décès» annoté de la main du poète, de façon satirique, formant une nouvelle pique envers la Belgique. La lettre formée d'une page, in-8, est accompagnée du faire-part, offert, et porte l'adresse corrigée de Madame Ancelle puis de Monsieur Ancelle, avec cachets postaux. «Madame, Remerciez bien votre mari de tout le soin qu'il veut bien prendre de mes affaires. Je serais fort ingrat, si je ne reconnaissais pas quel mérite il a à me consacrer ainsi une partie du temps qu'il doit aux siennes. Je ne vous ai pas tout de suite accusé réception de vos 100 frs., parce que, le jour même où ils sont arrivés, je venais d'être repris par un rhumatisme à la tête. Cela ne permet pas d'écrire. Veuillez agréer, Madame, l'assurance de mes sentiments bien distingués. Charles Baudelaire. Pour amuser M. Ancelle, qui est grand collectionneur de curiosités, j'enferme dans cette lettre une ignominie, que je vous serai fort obligé de faire copier pour moi. Car, puisque la sottise belge gagne même les Français, il faudra que je parle de cela dans mon livre sur la Belgique. Ce baron de Ponnat dont il est question, ici, est cet imbécile qui avait créé le Candide, journal athée et matérialiste, qui a été supprimé. Je vous demande pardon, Madame, de me servir de votre canal pour faire passer toutes ces saletés. Dans la copie, faites souligner les passages soulignés. Comme je crains d'offenser Mad. Ancelle par ce bizarre envoi, je me ravise et je mets sur la suscription: Pour remettre à M. Ancelle.» Références : Baudelaire Lettres - 1841-1866. Mercure de France 1907. pages.534-535. Correspondance Générale. Tome V. Pages 298 et 299.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue