FOUCAULD (Vicomte Charles de). Reconnaissance...

Lot 86
Aller au lot
1 000 - 1 200 EUR

FOUCAULD (Vicomte Charles de). Reconnaissance...

FOUCAULD (Vicomte Charles de). Reconnaissance au Maroc. Paris, Challamel et Cie, 1888 ; 1 vol. de texte et 1 atlas grand in-4, Le texte et orné de 4 photogravures et 2 dessins h.-t. et 99 dessins dans le texte. L’atlas de 22 cartes doubles montées sur onglets, reliure en percaline verte de l’éditeur. Dos du vol. de texte détachée, frontispice détaché avec déchirures en marge sur 1 cm., cartonnage sali, sinon exemplaire frais d’intérieur. Edition originale.
En 1883 Foucauld démissionne de l’armée et s’installe à Alger pour étudier les moyens d’entreprendre un grand voyage de reconnaissance. Le Maroc, pays fermé, très peu connu, le tente. Il prend alors des leçons d’arabe et fréquente la bibliothèque d’Alger. Une autre question se pose à lui : celle du déguisement, indispensable pour passer inaperçu. Deux costumes s’offrent à lui : celui du musulman ou celui du juif, le turban ou le bonnet noir ? Foucauld opte pour le bonnet. Il se met alors à apprendre l’hébreu, à étudier les coutumes juives, à s’assurer d’un guide en la personne d’un véritable israélite, le rabbin Mardochée. Le voyage de Foucauld durera près d’un an, du 29 juin 1883 au 23 mai 1884. Rentré en France, l’explorateur commence à mettre ses notes au point. La « Reconnaissance au Maroc » est le récit même du voyage ; à la suite de ce récit l’auteur a publié une deuxième partie, intitulée « renseignements », qui est la partie proprement scientifique, où se trouvent rassemblés les détails sur les tribus marocaines, des notes sur les rivières, sur les routes et les étapes, la liste des observations astronomiques faites au cours du voyage, ainsi que des renseignements sur la météorologie, et même une étude statistique sur les israélites au Maroc. Le livre ne fut publié qu’en 1888. Mais dès 1885, un rapport était présenté à la Société de Géographie de Paris par l’explorateur Duveyrier, qui avait lu les notes et le manuscrit de Foucauld à qui fut décernée la première médaille d’or. Ce livre demeure, pour les itinéraires parcourus, une source de renseignements précieuse et, pour le pays tout entier, c’est la description la plus large qui ait jamais été tracée.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue