Manuscrit enluminé des Chroniques de Froissart...

Lot 549
Aller au lot
Estimation :
250000 - 300000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 450 000EUR

Manuscrit enluminé des Chroniques de Froissart...

Manuscrit enluminé des Chroniques de Froissart Jean FROISSART (1337-1404) Chroniqueur de l'époque médiévale, il est l'une des sources les plus importantes sur la première moitié de la guerre de Cent Ans. «Cy commencent les croniques que fist Maistre Jehan Froissart qui parlent des nouvelles guerres de France et d'Angleterre, de Bretaigne, Escoce et d'Espaigne». Manuscrit parisien, sur vélin, rédigé en français, sur 466 feuillets in-folio (356x264 mm) sur deux colonnes. Le manuscrit enluminé est contemporain de la première écriture des chroniques de Froissart. Texte Exécuté vers 1415-1420, le manuscrit contient le premier livre entier des quatre que forment les chroniques, depuis le couronnement du roi d'Angleterre, Edouard III, en 1326, et l'avènement de Philippe de Valois à la couronne de France, en 1328, jusqu'en 1379. C'est le récit d'une des périodes les plus dramatiques de l'histoire de France, la guerre de Cent ans, avec la monarchie naissante des Valois chancelant sous les coups de la royauté anglaise. Froissart avait été le témoin de ces événements bien qu'il n'ait vu aucune des batailles, mais avait toutefois approché la plupart des personnages cités. Décoration Le manuscrit est écrit en bâtarde noire et rouge avec lettres rondes et tournantes, enluminées, parfois grandes ornées et prolongées dans les marges par des antennes de feuillages et d'oiseaux. Le manuscrit possède 687 lettrines peintes dont 5 grandes. Les peintures qui l'agrémentent sont cinq miniatures à fond quadrillé, de la plus grande qualité, aux personnages dégingandés, à têtes rondes, typiques du Maître de Giac. Une première peinture, la plus importante, sur toute la largeur du feuillet, représente une scène où l'on voit Froissart présenter son livre à Edouard III, dans sa partie gauche et la visite d'Isabelle de France dans sa partie droite. Cette cérémonie, transcrite en image sur le vif, est ainsi décrite dans le catalogue La Vallière : «On voit d'un côté de cette miniature Edouard III, v
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue