PAIRE DE CLOCHES COUVRE-PLATS DU SERVICE...

Lot 425
100 000 - 150 000 €
Résultat : 125 000 €

PAIRE DE CLOCHES COUVRE-PLATS DU SERVICE...

PAIRE DE CLOCHES COUVRE-PLATS DU SERVICE ORLOFF en argent, de forme ronde, à décor de godrons et guirlandes de feuilles de laurier, la bordure ornée d'une moulure de filets enrubannés, le frétel en forme de pomme de pin posée sur une terrasses de feuilles d'acanthe bordée d'une moulure d'oves. Par Jacques-Nicolas ROETTIERS, reçu Maître en 1765 Paris, 1771 Sur l'une : poinçon de St Petersbourg, 1781 L'une, numérotée «N° 42». Poids : 1 752 g L'autre, numérotée «N° 62». Poids : 1 856 g Marquées sur la tranche : LHF (vraisemblablement la marque de Léon Helft) Hauteur : 20 cm Diamiètre : 26 cm Note : Cette paire de cloches faisait partie de l'important et fameux service commandé en 1770 à Paris par l'impératrice Catherine II pour 60 personnes et exécuté par Jacque Roettiers et son fils Jacques-Nicolas, ainsi que par quelques-uns des plus grands orfèvres de l'époque, pour être offert dans les années 1772 à son favori, le comte Gregory Orloff, amant de la tsarine qui le combla de bienfaits. Ce prodigieux ensemble, connu sous le nom de «service Orloff», qui couta un million deux cent mille livres, comprenait en tout plus de 3 000 pièces, dont, d'après Henri Nocq : «88 plats, 650 assiettes, 103 cloches couvre-plat, 16 rafraichissoirs à vin, 10 candélabres, 48 flambeaux, 22 terrines, 6 théières, 7 chocolatières, ...». La majeure partie est encore conservée au Kremlin et au Musée de l'Ermitage mais quelques éléments importants furent mis en vente par les Soviets entre les deux guerres et se trouvent aujourd'hui à l'Ermitage, au Musée du Louvre, au musée Nissim de Camondo, au Metropolitan Museum de New York, et dans diverses collections privées. Provenance : - Catherine II de Russie - Comte Gregory Orloff - Collections impériales russes - Gouvernement soviétique - Jacques HELFT (qui les avaient achetées auprès des soviétiques vers 1926). Des cloches de ce même service ont figuré dans différentes ventes publiques où elles sont reproduites dans les catalogues : - Vente D. David Weill, Palais Galliera, 24 novembre 1971, n°52 - Vente Ortiz-Patiño, Sotheby's New York, 21 mai 1992, n°119 - Vente Arturo Lopez-Willshaw, Sotheby's Monaco, 20 juin 1992, n°27 - Vente de deux grandes collections, Paris, Tajan, 28 mars 1995, n°87 - Vente Collection d'un grand amateur européen, Christie's Paris, 14 décembre 2004 Bibliographie comparative : - «Inventaire de l'Argenterie conservée dans les garde-meubles des Palais Impériaux», par le Baron Foelkersam, édité en 1907, vol. I, p. V, vol. II pp 61-124. - «Le poinçon de Paris», par Henry Nocq, Paris, 1926-1931, vol.III, p. 413. - «Les grands orfèvres de Louis XIII à Charles X», Paris, 1965, p.206, ill. 3. - «Three centuries of French domestic silver», par Faith Dennis, New York, 1960, vol. I p 202, ill. 297 et vol. II p 99 - «Orfèvrerie française», par Véronique Alemany-Dessant, Paris, 1988, p 130, ill. 2
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue