Cornelis de VOS (vers 1584 - 1651)

Lot 17
Aller au lot
150 000 - 200 000 EUR
Résultat : 230 000 EUR

Cornelis de VOS (vers 1584 - 1651)

Portrait de femme entourée de ses trois enfants Panneau transposé sur toile 140 x 120 cm Restaurations anciennes Dans un cadre en bois sculpté et doré, travail français d'époque Louis XIV (restaurations). Provenance : Vente Colnaghi, Londres, 28.01.1893 Acquis à la vente par Charles Sedelmeyer, Paris qui le possède encore en 1898 ; Collection de la baronne de Hirsch, Paris ; Sa vente, Paris, 27 juin 1904, lot 42, repr. (Portrait d'une dame et de ses enfants, « ... oeuvre capitale et de la plus haute qualité du maître ») ; Acquis 56.000 Frs par le marquis de Ganay, Paris ; Collection marquis de Ganay jusqu'en 1956 ; Acquis par Paul-Louis Weiller à cette date. Bibliographie : 300 paintings of the Sedelmeyer collection, Paris , 1898, cat. n° 224; J. Muls, Cornelis de Vos, schilder van Hulst, Anvers, s.d., p. 94 ; E. Greindl, Corneille de Vos, portraitiste flamand (1584 - 1651), Bruxelles, 1944, p.151. Toutes les photos anciennes du tableau nous le montrent sans le fond de paysage et de draperie, qui fut probablement découvert après son acquisition par Paul-Louis Weiller en 1956 .Il y a tout lieu de penser que cette transformation survint quand le tableau fut dissocié de son pendant. Le Chrysler Museum of Art, Norfolk a eu dans ses collections un Portrait d'homme avec trois enfants (toile, 136 x 110 cm, vente anonyme, New-York, Sotheby's, 22 janvier 2004, n° 7, repr.) qu'il a présenté comme étant celui-ci. Cependant, à la vente Hirsch, cette Dame et ses enfants étaient associés au Portrait d'un homme et d'un jeune garçon (toile, 138 x 120 cm, n° 43, repr.), tableau portant une trace de signature, daté 1626 , et ayant été considéré comme un autoportrait de l'artiste avec son fils. Notre très beau portrait de groupe s'inscrit dans la plus belle période de Cornelis de Vos, grand ami de Van Dyck qui excelle à reporter les traits de l'enfance sur la toile. Pour certains de ces portraits on connaît des études de têtes d'enfants à la pierre noire (Darmstadt, Hessisches Landesmuseum, inv. HZ2624 et Bruxelles, Musée des Beaux Arts, inv. De Grez 4060 / 1442 verso) mais aucun ne peut être mis directement en relation avec notre tableau. L'artiste rythme sa composition par le jeu des regards. Il aime les contrastes forts et les figures se détachant sur un fond de draperie rouge donnent de la profondeur à ses tableaux. Ici les bijoux de corail de la plus jeune fillette lui font écho. La préciosité de son aumônière rappelle la fonction sociale de la famille. Notre tableau est un des rares qui puisse être comparé à l'autoportrait de l'artiste avec sa femme et ses deux enfants aînés, signé et daté 1621 (Bruxelles, Musée des Beaux-Arts, toile 188 x 162).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue