RECORD MONDIAL

Lot 43
Résultat : 2 000 000 €

RECORD MONDIAL

Rare manuscrit Andalou de l'an 514 de l'hégire (1120 de l'ère chrétienne) La plus ancienne copie connue aujourd'hui dans le monde Abu Ali al-Hassan al-Farisi. Kitab al-Diwan ( al-Idhah fi l-Nahw ). Manuscrit andalou sur papier fort de 123 folios ( non compris les 5 feuillets retirés des contre-plats et remontés à part ). 23 lignes par page en écriture andalusi mashkul (vocalisé) , titre en gras et commentaires sur les marges en écriture minuscule. Le feuillet liminaire de l'Idhah manque. Le colophon porte: « terminé tout le diwan le dimanche 10 safar l'an 514 de l'hégire» ( 1120 de l'ère chrétienne. ( photo B ) Reliure: les folios sont assemblés et brochés aux ficelles en trois points dans une reliure de l'époque en cuir brun avec des contre-plats en tissu ( 23 x 16.5 cm ). le volume était dans un état de conservation défectueux dû à l'ancienneté principalement aux premiers et aux derniers feuillets: manque de papier au coins et sur les bords. La moitié supérieure anciennement atteinte d'humidité ce qui a occasionné une brunissure claire avec légère coloration (mouillures) et quelques rares tâches de moisissures avec une perte scripturaire minimale, cependant la quasi totalité du texte reste lisible, grâce à l'épaisseur du papier. La reliure a subi des pertes en tête, au pied et sur les bords mais reste totalement adhérente au codex. L'AUTEUR ET L'OEUVRE Abu Ali al-Hasan al-Farisi était l'un des plus grands grammairiens arabes du IVème siècle de l'hégire. Né en 288 / 981 à Fasâ près de Shiraz de mère arabe et de père persan, il fit ses études à Baghdad sous la direction d'ibn al-Sarraj, d'al-Zadjdjadj, ibn Duraid, al-Sirafi et enfin al-Mubraman qui, d'après ibn Mujahid faisait payer ses cours 100 dinars la leçon. Il séjourna à Baghdad près de 30 ans pendant lesquels il fait la rencontre de son élève puis disciple ibn al-Ginni qui l'accompagna pendant 40 ans. En 351 / 952 il se rendit à Alep à la cour de Sayf al-Dawla où il frequenta al-Mutanabbi. Il se mit ensuite au service du prince Buyide Adhud al-Dawla à Shiraz auquel il dédia « l'Idhah». Il retourna enfin à Baghdad où il mourut en 377 / 987 après une carrière d'études et d'enseignement de près de 70 ans. ( Tarikh Baghdad VII-275; Fihrit 64, ibn l-Imad, Shajarât IV-88; Yakut, Udaba III-9; Brockelmann arabe II - 29; E.I.- II - 821. ) Le IV / Xè. siècle constitue l'âge d'or des études grammaticales à Baghdad, où enseignent al-Sirafi, al-Rummani et surtout notre auteur Abu Ali al-Farisi et son élève al-Ginni. Dans les grands débats qui opposèrent les écoles de Kufa et de Basra Abu Ali et sont disciple Ibn al- Ginni, prirent position pour l'origine humaine du langage ( institution et convention ) à l'encontre de la doctrine génrale ( révélation et fixation ). Ce débat imposa définitivement l'école de Basra avec ses principaux représentants, Abu Ali al-Hasan et ibn al-Ginni, et acheva la constitution de l'édifice grammatical arabe. Abu Ali Hasan était un auteur fécond, en dehors de «L'Idhah», son oeuvre principale, il composa le Kitab al-Ighfal, al-Hudja, al-Tadhkira, Mukhtasar al-Awamil, une série de Masa'il et un commentaire du Coran. ( A Fleisch: Esquisse d'une histoire de la grammaire arabe, in Arabica IV/I; Brockelmann arabe II - 190; ibn Khalikhan éd. Abbas II - 163 ). Al-Idhah fi l-Nahw est une grammaire poussée qui a bénéficié d'une très grande popularité, preuve en est l'existence de cinq commentaires conservés. Une partie a été éditée dans l'Abstrasta Khrestom de G. Rosen 378 - 434, mais la plupart des spécialistes reconnaissent qu'une grande partie de l'oeuvre philologique d'Abu Ali Hasan demeure inédite. Mehri dans sa thèse sur ibn al-Ginni, célèbre disciple et continuateur d'Abu Ali - « Les théories grammaticales d'ibn al-Ginni» Tunis, 1973, où il n'en cite pas moins de 66 fois Abu Ali Hasan, insiste sur la difficulté d'accès à son oeuvre. La copie complète de l'Idhah à l'Escurial ( I - 42 ), citée par Brockelman et vu par al-Afghani porte la date de 605 / 1208, soit postérieure à notre copie, datée 514, de 91 ans. Ce qui fait de notre manuscrit la plus ancienne copie connue à ce jour dans monde. L'autre caractéristique qui illustre son plus grand intérêt réside dans son origine andalouse. En effet, le problème de la disparition des manuscrits andalous suite à la rechristianisation puis l'expulsion des moriques est bien connu. Pour la célèbre bibliothèque de l'Escurial, (moins de 2000 notices ), E. Lévi-Provençal, rédacteur du tome III du catalogue, rappelait déjà en préface qu'elle est constituée principalement par la fameuse prise (1612) de la Bibliothèque entière du Sa'adien Mouley Zaidan ( 3000 à 4000 volumes ), que Philippe III déposa au Monastère royal de l'Escurial et dont une partie seulement put être sauvée du grand incendie de 1671 qui dévasta le bâtiment. PROVENANCE : 1/ Anciennement quelques marques illisibles sur les feuillets retirés des contre-plats. 2/ En bas du colophon à droite, marque de possession contemporaine du manuscrit signé: Mohamed ibn Ali ibn abi al-Majd al- Andalusi. ( photo C ) 3/ Un feuillet tapuscrit joint au manuscrit et datant de 1924 donne le nom du dernier possesseur : Mohamed ibn Hasan Sassi de Salé Maroc. ( photo D ). Issu d'une grande famille d'armateurs salétins, Mohamed Sassi hérita de son père Hasan, grand collectionneur, une importante collection de documents historiques. ( sur la famille Sassi voir «Hajji: Ma'lamat al-Maghrib» XIV-4814 ). Une expertise codicologique avec une restauration de conservation a été effectuée par Helen Loveday auteur de « Islamic Paper: A Study of the Ancient Craft. 2001. ( Le rapport de conservation, joint au manuscrit, est disponible sur demande ). L'expertise confirme la texture du papier caractéristique du 12 ème siècle avec son bon état de conservation, signale qu'aucun élément ne laisse supposer que la reliure ne soit pas de l'époque et termine son analyse par ce constat : " This manuscrit is not only textually fascinating, but also physically extremely important due to the fact that the extant binding and sewing appear to be contemporay with the texblock. For the study of codicology, this is a wonderful thing ". Estimation sur demande
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue