Charles BAUDELAIRE

Lot 21
Aller au lot
8 000 - 12 000 €
Résultat : 8 000 €

Charles BAUDELAIRE

Lettre autographe de Baudelaire, signée»C.B.», adressée le lundi 29 janvier 1866 à son ami Ancelle, rédigée à l'encre noire sur papier bleu. Baudelaire ne comprend pas les raisons du manque de rapidité d'Ancelle à répondre à ses lettres. Son état de santé s'améliore. Il le prévient de la visite de son ami libraire Alphonse Lécrivain afin de l'éclairer sur les diverses sortes de «traités», envisageant de se passer des services de Julien Lemer. Deux pages, in-8, avec adresse timbrée et cachets postaux. Trou d'épingle. «Mon cher ami, Ou vous n'avez pas reçu mon paquet de lundi dernier, 22, composé d'un plan de Belgique , en seize feuillets, d'une longue lettre pour vous, de deux lettres de Lemer, d'une lettre de Sainte-Beuve et d'un reçu de 100 fr. Ou vous n'avez pas compris toute la tristesse de ma situation, ou bien, enfin, votre réponse a été égarée ou volée. Mes crises, vertiges, convulsions, sont devenus plus rares mais excepté quand je suis couché sur le dos, je ne suis pas solide. Le médecin, me croyant peut-être guéri, ne vient plus, et je n'ose plus faire payer les médicaments par l'Hôtel. Enfin, je suis inquiet non pas seulement des 100 fr., mais aussi de tout le reste. Quant à ce tout le reste, vous recevrez prochainement la visite d'un de mes amis, M. Lécrivain, ancien libraire; vous pourrez peut-être vous éclairer de ses conseils, et il me transmettra à son retour votre conversation avec lui. Vous aurez soin de bien vous faire expliquer ce que c'est qu'un traité à temps, et un traité basé sur un tirage déterminé. Dans l'un des cas, une somme est donnée à l'auteur, en échange de l'exploitation pour un certain temps. Dans l'autre cas, on donne à l'auteur tant par exemplaire. M. Lécrivain prétend que MM. Garnier préféreront, s'ils traitent avec moi, traiter pour dix ans. Mais alors, Grand Dieu! Quelle somme demander? J'ai rédigé la note que vous me demandez pour M. Hippolyte Garnier; mais avant de vous l'envoyer, il faut prendre un parti, mûrement réfléchi, au sujet de Lemer; alors seulement, je prierai Sainte-Beuve de revenir à la charge. Présentez mes respects à Mad. Ancelle. Mais, je vous en supplie, répondez-moi. Bien à vous. C.B.» Références : Baudelaire Lettres - 1841-1866. Mercure de France 1907. Pages.502 et 503 Correspondance Générale. Tome V. Pages 233 et 234.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue