Charles BAUDELAIRE

Lot 19
Aller au lot
15 000 - 20 000 €
Résultat : 38 000 €

Charles BAUDELAIRE

Lettre autographe de Baudelaire, signée «C.B.», adressée le 12 janvier 1866 à son ami Ancelle. La lettre débute par les reproches faits par sa mère pour le peu de rapidité à répondre aux lettres, elle se plaint de son manque d'amitié vis à vis d'Ancelle. Baudelaire informe son correspondant du prochain envoi du «compendium» du livre sur la Belgique, à communiquer à Julien Lemer. Il y joindra les différentes lettres de ce dernier et de Sainte-Beuve. Il sait maintenant que les Garnier refusent son livre sur la Belgique, et charge Ancelle de les prévenir de la future mise en forme du «Spleen de Paris» et de «Réflection sur mes Contemporains». En fin de lettre, Baudelaire s'inquiète de la santé de sa mère, à propos de laquelle il demandera des nouvelles au Docteur Lacroix d'Honfleur. La lettre forme trois pages in-8 et possède les traditionnelles soulignures des passages et mots importants. Petit trou. «Mon cher ami, Je reçois une lettre de ma mère, qui me gronde de n'avoir pas répondu tout de suite à votre dernière longue lettre. Je ne réponds que provisoirement pour vous remercier de votre amitié. Mais croyez-vous donc qu'il soit très facile de répondre dans de telles complications! Il faut beaucoup réfléchir. Je crois que, dans deux jours, vous recevrez le plan, ou pour mieux dire, le sommaire, le compendium, du livre sur la Belgique, à communiquer à J.Lemer, qui paraît avoir envie de ce livre. Ce sera pour vous, une occasion de le voir. Le jeter immédiatement de côté, ce serait trop brutal. Vous recevrez les lettres de Lemer et la lettre de Sainte- Beuve, ayant trait à cette affaire. Vous déciderez ce que vous voudrez, et vous ferez de mes conseils ce que vous voudrez. Vous m'apprenez des choses que je savais, en particulier le rejet, par la maison Garnier, du livre sur la Belgique. Vous êtes tombé, grâce à une inspiration, dont je vous sais, d'ailleurs, le plus grand gré, dans une maison dont vous ignoriez le train-train. Et la seule chose qui me frappe dans votre récit, c'est qu'Hippolyte Garnier (le vrai directeur) n'avait pas encore instruit Auguste Garnier (le frère vulgaire) de l'état de l'affaire. Du reste, le paquet que vous allez recevoir vous instruira à fond, et, s'il vous plaît, si vous jugez convenable de revoir les Garnier, dites simplement que je suis en train de donner le dernier tour à mon livre: Le Spleen de Paris (pour faire pendant aux Fleurs du Mal), ainsi qu'à mes réflexions sur mes Contemporains, et que j'irai les voir au mois de Février. Il faudra évidemment que Sainte-Beuve entre de nouveau en danse. Traiter directement avec moi! pour mon esprit défiant, cela veut dire: M. Baudelaire sera plus facile à duper. Tout à vous. Merci. Et souvenez-vous que, quoi qu'en dise ma mère, j'ai deviné et apprécié toute l'énergie de votre amitié. La santé de ma mère m'inquiète beaucoup, beaucoup. Je vais écrire secrètement au docteur Lacroix, de Honfleur, pour être renseigné avec précision à ce sujet. Présentez mes respects à Madame Ancelle» Références : Baudelaire. Lettres - 1841-1866. Mercure de France 1907. pages.490-492. Correspondance Générale. Tome V. Pages 207 et 208.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue