Attribué à Stefano Dall' ARZERE ( Actif à Padoue entre 1520 et 1570)

Lot 19
Aller au lot
20 000 - 30 000 EUR

Attribué à Stefano Dall' ARZERE ( Actif à Padoue entre 1520 et 1570)

L'Assomption de la Vierge Plume et encre brune 44x31 cm Coins supérieurs arrondis. Annoté « Cantarini » dans le bas. Doublé; ancienne déchirure horizontale au centre, pliures et taches, épidermures Sans doute né vers 1505, Stefano dall'Arzere entre en contact avec Domenico Campagnola vers 1520. Sans avoir la preuve qu'il est son apprenti, la proximité stylistique et les copies qu'il exécute d'après ce dernier permettent de le placer dans un entourage proche (voir par exemple le dessin de Campagnola conservé chez le duc de Devonshire à Chatsworth (inv 775) et sa copie par dall'Arzere au British Museum inv Pp.2.112). Dall'Arzere émerge à Padoue comme artiste indépendant vers 1525. Il réalise en 1531 un décor pour Santa Maria del Parto et dans cette décennie exécute le tableau du maitre-autel de Santa Maria dei Servi. Sa carrière à Padoue se poursuit jusque vers 1570. Sa plume précise et vigoureuse attaque le papier en parallèles et entrecroisements si denses que les figures deviennent sculpturales. Tandis que les têtes sont très uniformisées chez Campagnola, dall'Arzere s'attache à différencier les physionomies de chaque personnage en accentuant les traits des visages et les chevelures. Nous remercions Tobias B. Nickel (Vienna) d'avoir authentifié ce dessin, dont le style correspond à son activité entre 1530 et le début des années quarante. Ce magnifique dessin inédit est à rapprocher d'une des plus fameuses compositions du Titien, « L'Assomption de la Vierge », dont Titien obtint la commission en 1516 pour l ‘église Santa Maria dei Frari. Le tableau fut installé sur le maître-autel de l'église en mai 1518, et la réputation du Titien consacrée. La composition étagée avec la Vierge en gloire entre Dieu le Père et au-dessus des apôtres fut le coup de semonce de Venise pour rester dans la course entre Rome et Florence. Au registre inférieur, les corps des apôtres semblent traversés par une énergie indomptable; ils se tendent et se tordent dans des contraposti qui se répondent, entre effroi et vénération. Formé par son père adoptif Giulio Campagnola, Domenico est un jeune prodige du dessin et de la gravure. En 1517, il publie une « Assomption de la Vierge » directement inspirée du Titien, dont on dit qu'elle reproduit une première idée pour la composition des Frari (voir « The genius of Venice, 1500-1600 », catalogue de l'exposition de la Royal Academy of Arts, London, 1983,, n°P22, p;325, repr. p.326). Notre dessin est une copie d'une feuille de Campagnola en mauvais état, conservée au Kupferstichtkabinett de Berlin ( inv n° KdZ 28006). La composition est intégrée dans un décor mural illusionniste encadré par deux colonnes. Le dessin s'inspire de sa gravure et a dû être exécuté vers 1520. Il est très effacé et notre dessin permet de ressusciter son invention. Les trois compositions sont proches avec d'importantes différences. La gravure de Campagnola n'étant pas une copie d'un dessin ou d'une esquisse de Titien existante (ou tout du moins parvenue jusqu'à nous), il se pourrait que le dessin de Berlin soit la copie d'une première pensée du Titien, dont notre dessin serait l'ultime témoignage. Provenance: Collection Serge Belloni
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue