Un Arkilla Kerka de tisserand Peul, œuvrant...

Lot 218
Aller au lot
Estimation :
1500 - 3000 EUR

Un Arkilla Kerka de tisserand Peul, œuvrant...

Un Arkilla Kerka de tisserand Peul, œuvrant pour les Touareg, Mali. Ce tissage dit Arkilla Kerka est tissé en laine et coton. Tenture de mariage, ces tissages étaient réalisés par des tisserands qui se rendaient de villages en villages et tissaient à la commande. Il est dit que le prix d’un Arkilla dépassait celui de quatre bœufs. Le tissage d’une Kerka exige, d’après B. Gardi, une grande adresse, et dure environ 3 à 8 semaines, pendant lesquelles le tisserand doit être nourri, vétu? (curieux), et logé; car en général celui-ci tisse en général dans la maison du donneur d’ordre (presque toujours riche) et qui peut vivre aussi dans un autre village. Autrefois, le client était, en plus, obligé de faire abattre un mouton ou un bœuf (ou un taureau) et d’organiser une première fête, lorsque le tissage était à moitié terminé, et une seconde, quand le travail était complétement achevé. B. Gardi, 1985, p. 206 - 208. Bon état général. Usures mineures. Bibliographie: Karl-Ferdinand Schaeder, «Le Tissage en Afrique au sud du Sahara», Die Weberai in Afrika südlich der Sahara, Pantena Verlag, Munich (Munchen) 1987. Cf. illus, 162, page 118. An Arkilla Kerka weaving from Peul weaver. 1er moitié du XXe siècle 131 x 460 cm
My orders
Sale information
Sales conditions
Retourner au catalogue