HUGO (Victor).

Lot 36
Got to lot
Estimation :
3000 - 5000 EUR
HUGO (Victor).
Les orientales. ( d'après l'édition originale ). Illustrées de huit compositions de MM. Gérome et Benjamin Constant gravées à l'eau-forte en taille douce par M. de Los Rios. Paris, Georges Chamerot, 1882. In-4, plein maroquin vert,les deux plats mosaïqués, le premier d'une vue de Sainte Sophie, le dernier d'une arcade orientale à l'étoile et au croissant aux angles supérieurs; dos à 4 nerfs, mosaïqué au centre d'un détail de mosquée, doublé de maroquin vert et roulette dorée, gardes de tabis vert, tranches dorées, sous chemise et étui, bordé de même couleur. reliure de E. Maylander. ( dos de la chemise passé ).... VIII-351 pp. et 8 planches hors texte en double état. Tirage limité à 135 exemplaires, celui-ci portant le nom du souscripteur (n°66, M. Frémy). ex -libris d e R obert N assam « Faire des Orientales sans connaître l'Orient, c'est faire une gibelotte sans avoir le lapin» disait un contemporain de Victor Hugo. A l'Orient rêvé de poète et de ses illustrateurs familiers succède l'Orient vécu des orientalistes des années 1880. Benjamin-Constant et Jean-Léon Gérôme ont voyagé à plusieurs reprises en Orient. Benjamin Constant a rapporté de son séjour en Espagne un goût pour l'architecture hispano-mauresque, qu'il exploite dix ans plus tard, en évoquant la Grenade des Orientales. L'illustration à l'eau-forte se place alors dans la continuité de l'oeuvre orientaliste. Le frontispice imaginé par J.-L Gérôme est une version dépouillée d'un tableau mais dont la précison documentaire de l'architecture est toujours abordé avec soin. ( D. Gleizes & A. Laster: Les Orientales, illustration et musique.)
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue